Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Laure
Publié dans : #Spéléo

Participans: Clémence, Alice, Noah, Laure, Estelle et Franck

 

Y a pas d'âge pour faire de la spéléo: la preuve: nos bambins s'élancent dans les rampins. Certes, Clémence, quelque peu inquiète, veut rapidement faire demi-tour. PAs de soucis, on attend les autres à la sortie.

Nous ne patienterons pas très longtemps: il y a beaucoup d'eau et ils ne peuvent pas aller très loin, mais l'immersion a été faite avec succès pour les deux plus jeunes!

P1030203

P1030210

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1030229

Voir les commentaires

Publié le par Laure
Publié dans : #Spéléo

Participants: Laure, Franck et Estelle

 

Quoi de mieux que de commencer cette chouette année par une petite sortie souterraine? Le Thipau est choisi à l'unanimité. Franck prépare les kits et on file sur le plateau désertique de Siou Blanc. Je file plus ou mons vite devant et on apprécie toujours autant le magnifique puits et passons du temps à redécouvrir une nouvelle fois la grande salle dont on ne se lasse pas.P1030149

 

P1030123

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1030163

Voir les commentaires

Publié le par Franck

Voir les commentaires

Publié le par Estelle
Publié dans : #Spéléo

Participantes: Laure et Estelle

 

hop hop hop direction le fenouil dimanche en fin de matinée pour Laure et Estelle (merci les hommes de garder les pitchouns). Petit arrêt à la boulangerie, Hop hop hop petit sandwich avant d'entrer dans le trou. Hop hop hop équipement par Laure, équipement efficace, à peine perturbé par la présence de ptites araignées. Hop hop hop petite visite de la galerie, mais où est le puits Christian ? Hop hop hop, remontée vers la lumière du jour, Estelle déséquipe (c'est une première), sortie du trou vers 15h, à temps pour rentrer prendre le goûter avec les enfants.

 

P1020974 P1020981

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1030005

P1020993

Voir les commentaires

Publié le par Franck
Publié dans : #Spéléo

Voir les commentaires

Publié le par JP Lucot
Publié dans : #Spéléo

Participants : Franck (Prévost) - Loulou (JL Deplaye) – Luc (Férandis) – Laurent (Kilian) et Pierrot (JP Lucot).

 

Objectifs : Topographie de la Galerie de l’Yves (réseau des Gours / Rampins) et exploration approfondie des diverticules non explorés lors de la première.

 

Suite à la première (galerie de l’Yves) réalisée le 7 octobre 2012 par Franck et Loulou dans le réseau des Gours de la Grotte des Rampins il était grand temps d’en effectuer les relevés topographiques.

 

Pendant la séance topographique que j’effectue avec l’aide des uns et des autres selon mes besoins et la disponibilité de chacun, une exploration et observation minutieuse du moindre départ permettent de compléter l’avancée de l’exploration de cette magnifique galerie toute neuve.

 

Franck en profite pour essayer d’aller le plus loin possible dans le méandre terminal, mais après une dizaine de mètres et malgré sa taille de guêpe le passage va exiger à l’avenir un agrandissement pour nous livrer ses secrets (le courant d’air est toujours là aussi frais et puissant).

 

Les théories et autres explications sur le fonctionnement et la genèse de cette galerie fusent de nos esprits et chacun y va de son explication.

 

Loulou, Luc et Laurent eux aussi essayent de forcer un petit départ mais la bouillasse liquide aura le dessus sur nos trois spéléos pourtant méritants et motivés.

 

Pour finir, six visées avant la fin de la séance topo et le raccordement avec l’ancien terminus du réseau des Gours, Franck  s’engage dans un trou de souris et effectue une trentaine de mètres de première de plus et reviens comme il le peut de ce boyau vraiment très étroit d’où il aurait été très difficile d’aller le chercher (à continuer).

 

C’est au final deux hectomètres de galeries et diverticules qui seront topographiés (1hm=100m=0,1km).

 

La direction du méandre terminal nous interroge car l’écoulement de l’eau y est inverse par rapport à celui de Fougelys pourtant si proche.

 

En conclusion beaucoup de questions et d’interrogations sur cette galerie qui va nous permettre à l’avenir je l’espère de mieux comprendre le fonctionnement de ce grand réseau dénommé Rampins/Planesselve.

TPST : 5h

 

 

Pour finir la journée, malgré l’orage qui pointe le bout du nez, nous effectuons un pointage de toutes les pertes ouvertes lors de l’extermination pure et simple de la forêt alentours (pour raisons écologiques). Ah ! Elle est belle l’écologie ….

 

 P1020520

 

P1020521

 

P1020515

 

L'Yves

 

Gours l'YvesC

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83
Publié dans : #Spéléo

Voir les commentaires

Publié le par Laure
Publié dans : #Spéléo

Participants: Laure & Franck

 

Petits bonheurs pour les yeux dans cette jolie découverte

P1020458

P1020460

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020476

P1020459

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020498

 

P1020474

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1020494

 

P1020471

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Franck
Publié dans : #Spéléo

Participants : Loulou (Jean louis Deplaye), Laure (Konzet), Hervé (…) et Franck (Prévost).

 

La veille, au tel, Loulou est assez pessimiste. Malgré les travaux de la semaine dernière, ça ne passe toujours pas.

D’après ce qu’il a vu, le passage est encore étroit sur plusieurs mètres.

A 12h15, j’arrive sur le parking des Rampins. Mais ils sont déjà sous terre. Je casse la croûte tranquille et rentre sous terre à 13h. Je les rejoins au bas de la première escalade 25min plus tard. Arrivés au fond Hervé et Laure vont voir le terminus et nous rapportent leur avis. C’est étroit, mais ça semble s’élargir un peu plus bas. Ensuite, c’est mon tour. Je m’engage la tête en bas, le casque à la main pour pouvoir bien éclairer la suite. Loulou me tiens par les pieds !...

Le puissant faisceau de ma Scurion balaie la pénombre et me permet d’entrevoir un fond argileux au bas d’une voûte pentue d’environ 70cm de haut, encombré d’au moins trois ou quatres brouettes de cailloux !

Loulou me passe le perfo et je fais un trou, mais avant de « casser », je refais une tentative les pieds en avant. J’arrive à m’enfoncer dans l’étroiture, mais ça coince au niveau du torse. En grattant derrière moi, j’arrive à extraire au moins deux sceaux de blocs que je passe délicatement à Loulou pour ne pas boucher le précieux courant d’air. Je refais une tentative et cette fois, ça passe !... Loulou exulte. Je descends au pied de la voûte, appareil photo à la main pour filmer en première. En bas, un conduit part sur la gauche. Je remonte déblayer l’étroiture pour que les autres puissent passer. Ensuite, c’est la découverte !!!

D’abord un conduit très pentu et argileux. Ensuite un passage bas donne accès à environ 150m de galeries dont la seconde partie est un méandre bien découpé avec de l’eau au fond qui ne doit couler que lors de grosses pluies. Arrêt sur rétrécissement avec toujours autant de courant d’air.

A suivre…

P1020395

P1020400

P1020412

P1020416


La vidéo filmée en première! 

 

 

 


Voir les commentaires

Publié le par Franck pour Martial
Publié dans : #Spéléo

 

 

 

Lieu : DENT DE CROLLES, MASSIF DE LA CHARTREUSE

 

Participants : Laure, Franck, Delphine, Guillaume, Patricia, Jean Claude, Pierrot,

Laurent, Martial.

 

La réunion de préparation de cette sortie a été méticuleusement préparée la semaine précédente par Laure, au vu d'une demande importante de participants pour cette extraordinaire aventure souterraine en Isère, plus exactement en Chartreuse, un promontoire en forme de molaire "La Dent De Crolles". Le départ est donné vendredi début d'aprem pour certains, et bien plus tard pour les autres (travailleurs oblige). Le campement sera donc monté sur la commune de Perquelin, un parking équipé d'une table de pique nique nous offre l'hospitalité !!!! Une fois bien installés, nous préparons un joli feu de bois pour accueillir nos retardataires, la soupe étant chaude également....(merci Patou pour la Daube). Dernier brief et kits à préparer avant d'aller se coucher, le départ étant prévu Samedi matin 8h30 GMT du camp, à chacun de s'organiser pour se lever en fonction de sa rapidité à se préparer. La nuit n'a pas été froide, tous nos campeurs (5) ont bien supportés !!!! Le Pdj avalé, le ciel sombre dans une atmosphère grise, le plafond est bas, l'humidité se fait sentir et les premières gouttes jaillissent des masses nuageuses. Par décret du groupe, la décision est prise d'attendre un moment plus propice, pour partir à l'assaut de la Dent.... (oui nous ne sommes pas des Coqs en pâte mais bien des poules mouillées). Laure étant une femme bien organisée, nous propose de jouer au Jungle speed afin de nous détendre un peu, hihihi!!!! Nous scrutons le ciel, celui-ci manifeste un dégagement vers un ciel plus clément, le soleil fait son apparition et il est temps de lever le camp.

Direction le Col du Coq 1400m, Jean Claude légèrement fatigué nous abandonne dans l'aventure, mais nous fait la navette en compagnie de Patou, nous sommes donc 9 à bord du VW. L'ambiance est chaud bouillant, hâte de commencer la marche d'approche.

GMT 10h30 départ sur le sentier balisé, kits sur le dos, chapeau vissé sur la tête, torse nu (oui oui il fait chaud), pour monter le pré qui tue (très pentu et glissant) et accéder au trou du Glas 1750m. Le panorama est magnifique la montagne montre son croc "la Dent du Crolles" sommet de Chartreuse culminant à 2062m.

Un trou dans la roche se découvre le long du sentier !!!! Nous décidons de nous équiper, intrigués par la curiosité de cette anfractuosité.... Toutes lampes allumées (merci les scurions & acétos). Nous voici partis sur cet itinéraire, dont seule Laure connaît le parcours (confiance aveugle de la part de tous). Un courant d'air Frais caresse nos visages bien protégés par des bonnets, la température a brusquement chuté. La topo permet de découvrir ce réseau, une toile d'araignée de plus de 50km, labyrinthe de galeries, méandres & puits !!!! Franck équipe les 3 puits successifs de la Lanterne, pas le droit à l'erreur, c'est une traversée en galeries descendantes et obliques, qui elles même sont raccordées par les puits, ce qui veut dire que l'on récupère à chaque fois la corde, retour impossible (l'horreur, le regard se fige sur Laure, ne te trompes pas) !!!!! On évolue rapidement, Franck nous fait descendre de chaque coté de la corde, nœud de 8, mousqueton de sécu et le tour est joué. Seul le serre file ne doit pas se tromper dans sa descente, mais là encore des pros Laurent & Pierre sont là pour assurer. Les puits P14 & P36 se suivent, on tombe sur un méandre d'une grande beauté, roche en strate, couche sédimentaire d'une pureté et très propre. Celui-ci débouche sur le puits de L'Arche (warning vertige) on passe au-dessus, suivi du puits des Malchanceux, pour un détour à la plage de la promenade des Anglais à Nice, avec ses galets d'une rondeur sublime !!!! Nous nous téléportons sur Paris pour emprunter la galerie des Champs Elysées, voûte fossile elliptique, au bout de laquelle nous atteignons la cascade rocheuse, remontée fractionnée contre paroi de 50m avec une jolie gorge bien lisse en fin de montée. Un grand virage à gauche, le boulevard des Amphibiens ou bien Mollusques marins c'est la galerie des Tritons (la mer n'est pas loin). Le puits Banane 25m coupe cette dernière ou l'on s'engouffre dans le Métro, des galeries s'entrecroisent devant, derrière, haut, bas, les yeux roulent de toutes part, c'est fantastique, euphorique même, ce dédale impressionnant, tel un gruyère (je m'emporte, désolé) !!!! On continue le puits Moulin (Jean de prénom, ok facile), et là, Laure marque une pause, une hésitation peut-être, l'orientation est délicate, le cheminement tortueux et le déclic, la Vire Rias et sa main courante est en face de nous (bravo ton disque dur a bien fonctionné). L'équipe est toujours en bonne forme, après quelques ravitos en Mars, barres céréales et eau (sans oublier la/les pose(s) pipi pour les filles). Le majestueux, l'imposant, l'architectural puits Isabelle, monobloc de 60m, d'une verticalité, fier comme un I sabelle (ok j'arrête, vous avez pas d'humour). L'air se fait de plus en plus sentir, la sortie est proche, (après une pause encore pipi c'est bon les filles), la galerie Paul, une descente en glissade, petite voûte basse en forme de toboggan nous satellise vers Pierre un puits de 35m (dernier puits de la série). Pierre qui a un réseau sanguin très étroit ne facilite pas notre passage, des caillots euh cailloux qu'il faut balayer voire bulldorizer, excavateur manuel, dus à une obstruction naturelle ou bien artificielle d'un membre de l'équipe !!!!! Après une ultime poussée, un dernier jet de Pierre et un gros courant d'air, une grande salle, énorme salle se dessine devant nous....

Il est tard dans la soirée, environ 21h00, le suintement de l'eau dans la paroi, le ruissellement, résurgence active de la cascade, le vert de la forêt, la douce chaleur de l'extérieur, c'est la sortiiiiie, les eaux vives du Guiers Mort... stop ou encore (fini les blagounettes) ultime main courante où il faut se longer. Il fait noir le retour sur zone de campement à Perquelin se fera sur une sente raide et glissante (racines), ou JC & Patou nous attendent devant un bon feu avec du bois mouillé.

Un apéro, une collation, est offerte pour chaque participant aaaaahhhhh !!!!!!

Il faut remonter les tentes, super les 2'', nouvelle nuit, il ne fait pas froid, la voûte céleste est claire, les yeux se ferment (Laure ne tombe pas dans le feu), nous débriefons sur la journée de rêve avec enthousiasme, le sourire aux lèvres d'avoir passé un excellent moment sous terre, dans un site mythique !!!!

Le lendemain matin c'est le rush sur le parking, les randonneurs se sont donnés rdv tôt 7h00, les voitures affluent, le stationnement devient difficile, on remballe le matériel humide, sale, pour achever ce week end convivial, chaleureux, en remerciant l'équipe de tête Laure pour l'organisation, le guide touristique souterrain, la sécurité et un peu équipé (1 fois, looool) & Franck dans la gestion, la manipulation, l'équipement quoi...des cordes, dans un excellent resto de spécialités régionales !!!!!

On pense aux autres aussi, merci à tous les Coqs en (pâtes) pattes !!!!!

DENT DE CROLLESP1020130P1020131P1020132P1020133P1020134P1020147P1020152P1020157P1020159P1020162P1020163P1020164P1020174P1020176P1020178P1020203P1020209P1020220P1020221P1020228P1020233P1020236P1020255P1020267P1020283P1020291P1020298P1020320P1020323P1020324P1020325P1020369

 

Bientot le film...

Voir les commentaires

CALENDRIER

 

10 &11.07.2021: souffleur

du 26 au 31.07.2021: camp en haute savoie avec traversée de la diau et merveilleuse/vertige

16 & 17.10.2021: exercice secours au Mouret

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog