Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par laurent
Publié dans : #Spéléo

Lieu : Planesselve, var

 

Participants GAS : Yves et Laurent

 

Participants divers clubs : Jacques plongeur d’Orléans

 

Compte rendu : Abandonné par mon collègue Jean Matthieu, c’est seul que je retrouve les 2 anciens, vers 10h30, sur le parking des Rampins. L’objectif du jour est triple : sortie d’initiation pour Jean Matthieu (ça c’est fait car il dort encore avec une tribu de kangourou dans la tête), montrer la rivière de Planesselve à Jacques et surtout tenter une jonction orale avec Yves qui sera au fond de Kourou.

A 11h Jacques et moi rentrons dans les Rampins. Les montres ont été synchronisées, le plan échafaudé. D’après les reports topo, Kourou est situé à proximité d’une cheminée de Planesselve côté œil de Luc. Depuis le temps que Yves creuse dans Kourou, il est temps de savoir si il est dans le vrai.

Seulement 2 et chargé d’un petit kit, nous progressons rapidement. La voûte mouillante est assez basse. Le laminoir sortie salle des sables n’est pas ensablé. Notre premier rendez-vous avec Yves est prévu à 13h00 au bas de la cheminée. Armés de sifflets nous devons essayer de nous faire entendre. 11h50 salle des fistuleuses. Je ne me souvenais pas que les boyaux étaient si étroits. Mais le pire est à venir. Ca y est, nous sommes dans le réseau de Planesselve, l’œil de Luc est passé. Il est 12h05. Nous avons trop d’avance sur l’horaire mais pas assez pour faire l’aller retour dans la rivière. Nous commençons donc par la visite du réseau de la Ruine.

12h40 nous sommes au bas de la cheminée. Jacques part balader dans la galerie. Je l’entends dire : »j’ai l’impression que ça sent l’encens », puis « tu devrais venir voir j’entends quelque chose ». Arrivé à sa hauteur, l’odeur d’encens est indéniable mais la cheminée où il se trouve paraît sans issue. La truffe au vent je remonte la piste et met la tête dans un petit boyau glaiseux. Instantanément, je sais. Ce courant d’air parfumé, il n’y a aucun doute. Je l’imagine, je le vois, Yves, au fond de son trou, un bâton d’encens à la main, cherchant, comme à son habitude depuis des mois, le courant d’air pour savoir où creuser. Le casque rentre à peine dans ce boyau mais je parviens à passer la tête. Je cri. Sans aucune surprise mais avec une joie immense, un son me revient. Il est là, l’animal, terré quelque part. A mains nues, je désobstrue sans difficulté le boyau colmaté de glaise et m’engage. Euphorique, je me bats dans cette étroiture glissante et remonte sur 2 mètres. Ca s’élargie. Je suis maintenant au bas d’un puits de 6m. Le dialogue avec Yves est maintenant plus net mais toujours inaudible. Il y a de la place pour 2 et Jacques me rejoint. Je remonte en escalade. A 4m une lucarne apparaît. Elle donne accès à une grande faille d’au moins 10m de long et 1m de large. Les réponses de Yves sont encore plus nettes. On y est presque, il est à quelques mètres seulement. La lucarne est trop étroite pour passer mais ce n’est pas grave. C’est gagné, la jonction est faite.

De retour dans la galerie, et après avoir mangé un morceau, nous attaquons la promenade touristique dans cette magnifique rivière dont les berges de sable sont vierges de traces de pas. Nous imaginons que bientôt nous croiserons dans cette galerie des groupes entiers.

A 16h30, nous sommes dans la lumière et la chaleur de l’été. Le retour s’est fait sans encombre mais en se disant que s’est sans doute la dernière fois que l’on en chie dans ces laminoirs rasqueux.

De retour au parking, Yves nous attend. Egale à lui-même, il paraît content. Tel le Droopy moyen il cache sa joie.

Kourou va jonctionner sous peu avec le réseau de Planesselve. Une économie d’une à deux heures d’explo parfois difficile. Un accès à la rivière assuré tout au long de l’année (plus de problème avec la voûte mouillante). Seul bémol, Kourou n’est pas un trou pour débutants car il comporte quelques passages techniques et de nombreuses étroitures. On n’est pas près de voir des groupes d’enfants dans la rivière. Les Rampins et le reggaie de Néoules ont encore de belles années devant eux.

Bravo Yves pour ton acharnement et les heures passées. Comme quoi la folie ça a du bon parfois.

 

 

 

                                                                                                                                                                             Laurent

Commenter cet article

Christine 15/08/2011 23:43


Quel nez, ce Yves quand même ! et merci à toi aussi Laurent pour l'avoir suivi dans sa quète et pour nous avoir narré ce grand moment de fraternité virile !


Stl 15/08/2011 14:38


Trop bon!!! Et bravo!!! Si j'avais su j'aurai viendu...


CALENDRIER

01.12: si le déconfinement le permet: rdv à Truébis à 16h!

TOUS LES DERNIERS DIMANCHES DE CHAQUE MOIS:

sortie des petits avec une cavité adaptée aux plus jeunes

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog