Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Christine
Publié dans : #Spéléo
Les cloches étaient de sortie en ce dimanche de Pâques ; nous aussi !
Tout à commencé avec le choix d'une chouette explo. à la réunion jeudi soir, puis avec la préparation du matériel, et samedi après-midi nous avons pris l'autoroute jusqu'à Grasse, la route jusqu'à Cabris pour finir sur la piste dans une clairière tout à fait propice au bivouac prévu, à une quinzaine de minutes tout au plus de l'entrée de l'air chaud.
Nous sommes arrivés les premiers Yves et moi, précédé de Jean-Claude et Patricia de l'ACV, suivi de Lolo et Mymy avec leurs deux adorables petites filles, Franck et Laure, ainsi que Cat et J.Marc des Aragnous.
Les tentes se jettent ou se plantent, des baches sont tendues entre les arbres car ça s'annonce humide, du bois mort crépite entre quelques pierres judicieusement installées par Patricia et moi-même(Franck trouvera quand même à redire ;-)) et tout le monde salive devant la bavette de 2 kgs dont nous régalera Yves. Soirée conviviale comme il se doit, suivi d'une nuit plutot fraîche ou carrément froide suivant l'épaisseur des duvets de chacun.
Le dimanche matin nous amènera Didou (ACV et Aragnous),  Philippe et Sophie (Aragnous), ainsi que Zette.
Vers 10h30, Franck se lance dans l'équipement laborieux, suivi de Laure, Bibi, Yves et Laurent. C'est boueux et boyeux dans un premier temps, et très complet dans un deuxième temps ; du ramping, du méandre, de petits puits (le plus grand n'excèdera pas la vingtaine de mètres), des zones humides (voire mouillées), de la zone très sèche, des concretions, des coulées... Puis il y aura une zone de désescalades suivi d'escalades où ne sait plus très bien si on monte pour descendre ou inversement. Mais bon finalement on descend quand même !
Pour finir de nous rendre dingue (si on ne l'est pas déjà;-) il y a même moyen de ce perdre dans ce trou ! Drôle d'effet de voir Franck (qui était sensément devant) surgir d'un passage transversal derrière nous, surpris, lui-aussi de nous trouver sur sa route. C'est qu'il y a une succession de croisements et que l'étroiture que vient de franchir Franck est évitable, comme nous explique J.Marc qui vient de nous rejoindre avec Cat. Bonne nouvelle, et nous empruntons donc, pour la majorité d'entre-nous le passage le moins étroit.
J.Marc place des "balises" pour Didou, J.Claude, Philippe et Sophie dans ce labyrinthe, et nous continuons à la queue-leu-leu notre progression jusqu'à l'élargissement final sur la rivière !
Tout ce volume nous coupe le souffle, et nous ouvre l'appétit ; la pause casse-croute est donc faite dans la salle des pirates, avec l'équipe au grand complet.
Lolo a eu la bonne idée de transporter un réchaud et nous avons même eu (quel luxe!) le choix entre café ou thé chaud.
La suite de la progression était une marche caillouteuse en bord de rivière, et j'ai fait demi-tour quand elle a viré à l'aquarando. Trempée jusqu'au cou, j'ai préféré ne pas me refroidir et attaquer la remontée tranquilou avec Lolo.
Nous avons croisé J.Claude et Philippe très absorbé par la prise de photo de la rivière (visibles sur le blog de l'ACV) et les autres sont allés se perdre dans les chatière et autres plaisirs méandreux au fond.
Vers 18h30, nous avons fait surface avec Laurent, suivi de Franck, Laure, Yves, J.Marc et Cat, tous bien boueux, contusionnés et un pneu creuvé quand même. Une fois décrottés, nous avons du nous plier à une "chasse au trésor", perfidemment concocté par notre équipe de surface (Mymy, Manon, Julie, Patricia et Zette) pour accéder à l'apéro, tandis que Didou déséquipait avec J.Claude, Philippe et Sophie.
Belle explo. vraiment ! et dur dur de résumer tout ça en quelques lignes !
Repas pris, Philippe et Sophie s'en sont allés car ils avaient oublié la couette,  et les autres ont sombré dans un sommeil réparateur sitot la bouteille de verveine-citron vide.
Le lundi à été tranquille, c'est le moins qu'on puisse dire avec chasse à l'oeuf pour les enfants et visite de la pierre druidique (no comment!) et du tombeau, localisés au GPS, pour tous. Pique-nique et lézardage final au soleil et retour à la maison, où une bonne douche va effacer les traces de terre mais pas les souvenirs de ce week-end de Pâques...







Commenter cet article

Christine 21/04/2007 01:19

C'est toi le traitre ; insister sur cette radio oubliée ;-)Et pour ce qui est de mon entorse, y a eu quand même plus de peur que de mal !

Laurent 20/04/2007 17:55

Encore une fois Christine tu as fait un très beau compte rendu mais pourquoi ne pas avoir mentionné ta courageuse remontée avec une entorse à la cheville et une fêlure au péroné après qu'une prise ait traîtreusement cédé sous ton pied au départ d'une escalade?
J'ai également bien entendu cette radio dont vous parlez mais pas que dans le méandre. Elle a fonctionné durant toute la descente et c'est peut-être pour ça que les piles n'ont pas tenu à la remontée. Enquête à suivre.

Christine 12/04/2007 12:34

Sans doute oui ;-)

chut!!! 12/04/2007 12:29

pas à la montée, à la descente !!!!!  sans doute une radio oubliée!

Christine 11/04/2007 15:28

Mais quel bruit ?       ( En ce qui me concerne, je n'y ai entendu que le fredonnage de mon partenaire de remontée.)

CALENDRIER

23.08: Maglia (complet

24.08: vallon de basséra?

25.08: vallon de carleva?

17-18.10: week-end plateau de Siou blanc

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog