Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Laure

Partant du côté de Gap, on suit les conseils de notre copain Rodolphe pour aller vers les gorges d'Agnielles pour la première via ferrata des filles.

Effectivement très adaptée pour une initiation avec des balmes à suivre, des passages aériens et beaucoup de vires. Succès garanti!

week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles

on se cale au fond des gorges pour la nuit, près de la rivière et au réveil: oh une biche, oh un écureuil!!!

On part ensuite pour une rando. La boucle prévue est trop courte: les filles vont bien plus vite que ce que je pensais et nous pouvons finalement atteindre le sommet de l'Aup. Au total, une dizaine de kilomètres pour 600m de dénivelés avec des fleurs en veux-tu en voilà, des oiseaux, des papillons, des paysages de montagne comme on les aime.

Un bon week-end qui compte comme une semaine de vacances entière!

week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles
week-end dans les gorges d'Agnielles

Voir les commentaires

Publié le par Isabelle - Cat
Publié dans : #Spéléo

d'habitude on se bat pour avoir les comptes-rendus, là, nous avons la chance d'en avoir deux pour le prix d'un!

selon Isa:

Aujourd'hui, c'est mercredi, journée des enfants ou pas !

Le GAS, enfin une petite partie, décide de partir sous terre en pleine semaine.
Faut dire que Cat fait son grand retour, pour notre plus grand bonheur
C'est Laure qui organise cette expédition. Elle assure grave devant "moooman"
La lourde responsabilité du choix du trou est revenu à Chris et ses recherches fructueuses
Et en plus de ce beau petit monde, une intru cafiste toulousaine, Isabelle.

Nous partons donc en direction de Siou blanc avant que le massif ne ferme pour la saison
la grotte de Jaumes
un joli -67m pour être précis et un beau puit d'entrée de 30m que Laure a équipé à merveille.

Mais avant cela, il a fallu fournir l'effort le plus dur de la sortie : suivre Christophe à travers les buissons qui nous assurait à peine
5min de marche d'approche... hum hum...

Une fois à l'entrée, nous nous sommes tous glissés ruisselants dans nos combis et baudars avant de se faufiler à l'intérieur.
Cat révise les manip, Laure équipe, et Isabelle ferme la marche. Chris et son harem sont dans le trou, prêts pour la balade...
De jolies concrétions en forme de dents de requins nous accompagnent vers le fond de la cavité
Arrivés au dernier puits, les filles font des photos pendant que chris/isa partent toucher le fond en désescalade.

A peine le temps de dire ouf, que nous sommes déjà dehors, au grand air... quoique quelques heures sont passées par là tout de même.
On redescend en courant vers la voiture... pour la bière fraîche et les quelques blagues à base de bonbonnes de notre cher Christophe.
ça faitsait longtemps tiens !
Ca glousse, ça piaille, ça rigole bien et ça mange tout un paquet de madelaine écrasée.
un grand classique de fin de journée en spéléo... mais tout de même, certains sont attendus pour des pâtes bolo ou un coucher de soleil au mont Caumes, alors il
faut se quitter... avant la prochaine

Par ordre de Taille:
Chris, Laure, Cat et Isa
:)

Selon Cat:

Un mercredi pas comme les autres…

 

Laure m’a proposé d’aller explorer l’Aven des Jaumes, barre des Bidoufles (sans rire…). Oh là là, ça fait cent ans que je n’ai plus mis les pieds dans un trou ! Le descendeur, il se met comment ? Quoiqu’il en soit, j’y vais, malgré un bizarre mal au ventre ! Nous retrouvons Christophe et notre Isa à Solliès. Et c’est parti pour la zone de citerne neuve. Une belle piste, une ligne droite. Nous y sommes. "C’est à 5 mn" dit Christophe. Un petit sentier à l’équerre de la route. Zut une coupe de bois… "C’est là-haut qu’il faut monter ?" Et oui, au sommet de la barre. Nous zigzaguons entre troncs d’arbres, les branches nous font des croches pieds… Je m’affale une fois, deux fois, ouf, je suis derrière, les autres n’ont rien vu ! Un bon quart d’heure après, soufflants, transpirants, nous y voilà. Nous enfilons les baudriers, Laure équipe. Christophe nous a prévenu, ça frotte. Un P31, heureusement fractionné, ça commence fort ! Chri-chri suit Laure, je descends avant Isa qui me surveille. Zut une déviation. J’aime pas les dév. Je passe le fractio. Encore une dév. ! Grr … J’arrive au fond de la salle. Quoi, il faut remonter ? Une dizaine de mètres équipée d’une corde fixe, dans le puits que nous venons de descendre ! Arrivée en haut, je m’extirpe difficilement du trou, quelque blocs à franchir puis une autre corde nous permet de plonger au fond d’un P8 qui mène à la suite de la cavité. Plonger n’est pas le mot exact. La corde grosse comme mon bras ne coulisse pas dans le descendeur. Pourquoi ne l’ai-je pas mise en 0 ? Encore des blocs, un passage un peu bas, et nous retrouvons Laure et Christophe qui équipent le dernier petit puits. Et voilà nous sommes au fond ou presque. Isa et Christophe s’insinuent entre les blocs et crapahutent jusqu’au fond. Nous en profitons ma fille et moi pour remonter tranquillement. Laure traque le moindre détail à photographier. Il faut dire qu’il y a du boulot. Ce petit aven est magnifique, très concrétionné. Les draperies ocres rivalisent avec les dents de requins blanches. Un genre de croûte noire se détache sur la roche claire. Nous sommes à peine en haut, qu’arrive Isa, puis Christophe qui déséquipe. Pas le choix, il est le dernier… Nous redescendons vers la voiture. Tiens, le bois n’a pas été ramassé entre-temps. Nous en sommes quittes pour de grandes enjambées. Heureusement des bières fraîches nous attendent, nous les engloutissons en discutant gaiement.

 

Bravo à Laure qui a magnifiquement équipé.

Merci à l’auteur de la topo, qui a déclaré que ce trou était parfait pour le troisième âge!!!

 

 

jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes
jaumes

Voir les commentaires

Publié le par Laure
Publié dans : #Spéléo

Au programme: 5 cavités et de la pluie...

Participants :

Christophe, Jean-Claude, Patou, Lolo, Arielle, Franck, Laure, Mika, Emeline

29.05.2020 : Arrivés à 22 h sur le parking de la Moulière : aucun signe de pluie...pourvu que ça dure, mais on est clairement bien au chaud dans le camion de JC et Patou!


 

week-end à la moulière

30.05 : réveil sous u soleil radieux au chant du coucou.

On prépare les kits pour l’Ollivier et c’est parti pour Christophe et Laure à l’équipement. Objectifs de la journée : galerie Philippe et une pointe à -114.

Partis trop loin après le R9, nous nous arrêtons sur des puits remontants. Nous sommes à la jonction avec les primevères, donc pas au bon endroit. Nous rebroussons chemin et nous trouvons face à une étroiture avec une belle flaque...c’est notre première sortie et tant d’autres sont prévus que nous ne voulons pas trop nous tremper. Nous avons retrouvé Franck, Lolo et Arielle.

Nous décidons de rester sur la galerie Philippe. Arielle, encadrée par Franck et Christophe remonte pendant que Laurent et Laure cheminent au milieu de jolies concrétions et coulées.


 

week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière

Après un bon déjeuner, c’est avec les parapluies que nous nous approchons du vigneron, au programme de cet après-midi avec JC et Patou en sus.

Une jolie découverte ce trou, complet dans la diversité des passages avec de jolis méandres et quelques concrétions, un petit filet d’eau au fond.

Franck, Christophe et Laure en veulent encore et s’enquillent dans un boyau au fond, histoire de se pourrir un peu. Plus Arielle remonte et plus elle couine, doux mélange d’efforts et de désespoir !

A 18h, quand nous sortons, toujours pas de pluie... et ça, c’était avant ! Un éclair, un coup e tonnerre et c’est parti pour un orage de grêle mémorable. En quelques minutes, tout est blanc !!! Mika et Emeline arrivent juste à temps pour profiter de cette météo clémente. L’eau monte et heureusement que le snack nous offre un abri apprécié !

week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière

31.05 : Le soleil est revenu, mais les grêlons sont toujours sur le sol... On peut même faire sécher les combis avant de les enfiler. Tout le monde nous dit que la glaciaire n’est pas une bonne idée dans ces conditions. Soit, nous nous ferons notre propre avis.

A nouveau Laure et Christophe en tête, suivis de Franck, Émeline et Mika. Au programme, la galerie des lacs après le pont du singe du P25.

Petit problème de vocabulaire : quand il parle de galerie, il faut lire méandre... nous le suivons et apprécions les quelques concrétions ; on chemine dans cet environnement parfois un peu acrobatique.

Nous arrivons bientôt à un premier lac où s’écoule par des gours l’eau d’un second lac. C’est très beau. On perçoit une suite...mais il faut se mouiller. Le trou est froid, ce n’est pas une grande idée. Mais le courageux Mika s’élance et s’exclame que « franchement frère, ça vaut le coup de voir ça ! ». Nous ne le croyons pas, mais ça titille la curiosité de Franck qui escalade sur le côté. « oh putain, c’est trop beau ! » Là nous suivons le même parcours et effectivement, une grande salle s’ouvre devant nous avec une coulée stalagmitique à nos pied et un nouveau lac un peu plus haut... c’est spelndide, mais il nous manque une corde pour descendre (C12).

Nous rebroussons chemin. Mika et Emeline remontent vers la surface. Franck, Christophe et Laure vont jusqu’au deuxième objectif : le salon par les grands puits. On finalise donc la descente du P25 puis vient le P27, magnifique et arrosé. Un nouveau pont de singe, à nouveau un méandre, euh pardon, une galerie étroite, et on arrive au point final de notre parcours.

Petite pensée de Christophe : « Tous les connaisseurs nous conseillaient de ne pas y aller, mais qu’est ce qu’on a bien fait ! »

Petite pensée d’Emeline : « Les lacs étaient très très beaux ! et heureusement qu’un gentil monsieur est allé voir la suite, sinon on aurait loupé le plus beau ! La journée était bien chargée pour une reprise et la remontée a finalement était plus facile que la descente ! »

 

week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière

En ressortant : « on va à la via souterrata ? » Go ! Pas besoin de se changer et on fait donc la traversée Yvon-Jurassien.

Arielle et Laurent rentrent à leur chaumière pendant que le reste du groupe se cale devant un superbe feu de camp.
 

week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière
week-end à la moulière

01.06 : Dernier réveil au chant des oiseaux.

On prend les mêmes et on recommence.

Binôme Christophe et Laure à l’équipement des primevères. Puis suivront Franck, Mika et Emeline. On s’arrête sur plus de cordes pour équiper. Les mecs s’enquillent dans un boyau qui ne mène nul part pendant que les filles entament la remontée. Enfin, pas avant d’avoir construit un magnifique mur de pierre histoire de leur boucher une des étroitures.

Pique – nique au soleil et c’est déjà la fin.

Mais quel bon week-end !!!! Chacun a pu faire selon ses envies ! A refaire !!!

week-end à la moulière

Voir les commentaires

CALENDRIER

23.08: Maglia (complet

24.08: vallon de basséra?

25.08: vallon de carleva?

17-18.10: week-end plateau de Siou blanc

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog