Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Edouard

3 participants : Thomas, Camille , Edouard

 

27,28,29 septembres 2019.

 

Le vendredi vers 22h on descend pour aller a -600 au bivouac on descend avec 4 kits et 1 Sherpa le but étant de remettre à neuf le bivouac et d’aller explorer les galeries de l’amont et de l’aval pour de futures explos et une future COJ. On ressort le dimanche vers 20h.

le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)
le souffleur (Vaucluse)

Voir les commentaires

Publié le par Laure

Participants: Julien, Mika, Édouard et Laure

Après le boulot, nous nous rejoignons pour une immersion souterraine.

Les araignées se régalent dans l'entrée après trois mois de fermeture du massif.

Je crise un peu, file et enfin parvient à un seuil sans araignée. Bien, nous commençons la descente. L’équipement est bof mais nous trouvons les points qui nous intéresse pour descendre.

Julien tente l'étroiture, plusieurs fois, mais finit par renoncé à la passer. Il préfèrera la compagnie extérieur des sangliers et des vaches. Mika vient en haut du P60 pour nous dire qu'il retourne avec Julien.

Nous continuons donc avec Edouard.

Un spit pourri...je suis prête à renoncer, mais Edouard trouve finalement un deuxième bien plus haut.Bon, on trouve un amarage juste en dessous. Ca le fait!

A peine le sol toucher, nous remontons et rentrons chez nous!!!

C'est quand même bon la spéléo le soir! On rentre heureux chez nous!

le provençal

Voir les commentaires

Publié le par Laure

Participants: Fred, Patou, JC, Laure, Franck, Clem, Alice

Il fait chaud pour enfiler les néoprènes! On tortille Alice dans tous les sens, jusqu'à ce qu'on se rende compte que nous n'avons pas pris la bonne taille et que celle qu'on essaie désespéramment de lui mettre était à destination du club!!! Une fois le changement effectué, il fait encore plus chaud et nous apprécions nous faufiler dans la grotte fraiche.

Nous observons tranquillement les limaces et papillons, découvrons une vertèbre et une formation de roche creusée très jolie, en attendant que Fred équipe.

Enfin, la rivière. Nous la parcourons jusqu'au S2 et apprécions les jolies cascades.

Puis direction le S3. Là, pas de doute, il faut nager. Patou et JC m'aide à gérer les filles pendant que Fred file devant pour filmer une eau encore claire.

Pendant ce temps Franck s'occupe de l'équipement de la cavitée...

Nous sortons certes un peu tard, mais les filles sont ravies de leur première exploration d'une rivière souterraine!

planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves
planeselves

Voir les commentaires

Publié le par Edouard et Christophe

Quelques belles verticales nous trottaient dans la tête, le GAS les a faites.

La finalité se trouvant au pays Basque, une étape, un échauffement s'impose. Rabanel va ouvrir le bal. Nous y arrivons en début d'après midi après 2 bonnes heures de voiture et 25 mn de marche. Le gouffre est beau et nous motive !  Au fond du puits nous sommes dans une grande salle, sur un large cône d'éboulis qu'il faut descendre pour commencer la visite. Ce sera d'abord la galerie du renard, pas bien longue puisque nous arrivons rapidement devant le P25 qui aurait dû nous permettre d'aller au fond, ce que nous ne ferons pas faute de corde... À notre décharge ce n'était pas le but de la visite. Nous revenons sur nos pas pour faire l'escalade E28 du réseau du SCL et descendons sur les fesses le toboggan jusqu'à la tête du P13 où nous nous arrêtons n'ayant pas plus de corde que pour le P25 précédent... Nous n'avons plus qu'à ressortir, retourner à la voiture et rejoindre l'étape suivante à un peu plus d'une heure de route.

Le GPS s'occupe de tout et sommes bien contents d'arriver dans un joli champ, idéal pour notre bivouac, à 2 mn de marche du Mas Raynal. Il ne fait pas encore nuit, nous en profitons pour chercher et repérer la potence, porte d'accès à notre balade du lendemain. De la surface nous entendons la rivière qui coule au fond du P100.  Le lendemain justement, nous sommes à 08h00 au bord du trou bien décidés à tester le gros morceau de cornière scellé dans la paroi qui sert de potence. L'équipement est plaisant et nous prenons rapidement pied sur un gros IPN posé en travers du torrent. Nous rejoignons la berge en passant entre les rochers et allons voir l'aval, puis l'amont où se trouve un impressionnant barrage en béton. La visite terminée, nous remontons, déséquipons et mangeons avant de prendre la route pour le pays Basque qui sera le clou du we.

Col d'Aphanize ou d'Aphanicé (c'est selon), nous y sommes en fin d'après-midi accueillis par les moutons, les vaches et les chevaux. Au bord de la route nous voyons la doline effondrée entourée de fil de fer barbelé, qui nous faisait rêver depuis quelques temps déjà. Le gouffre d'Apanice  (là encore on ne se battra pas pour l'orthographe...) est là ! Nous y sommes ! On profite un peu du paysage, on descend dans le fond de la doline voir un peu l'allure du trou et après un moment de réflexion on se dit qu'il est un peu tôt pour installer le bivouac et que ce serait une bonne idée que d'équiper les premiers puits. Ce sera ça de moins à porter le lendemain. À 18h00 nous lui rentrons dedans. Le premier ressaut  d'une vingtaine de mètres franchis, nous sommes devant le 1 er puits, beau P56, suivi d'un P41, les 2 s'enchainent bien et nous arrivons dans une zone de méandres ou s'intercalent un petit puits où il faut penduler pour trouver la suite et le P17 qui conclue la 1 ère partie du gouffre avant le Graaaand puits.... On ne lui voit pas le fond, on l'a admiré, on repère les amarrages et on se dit qu'il faut remonter mais qu'il ne perd rien pour attendre, demain il y passe !... Quand nous ressortons un peu après 20h00, la nuit tombe, il est temps de manger, jeter les tentes et rêver à ce qui nous attend ? La suite est pour Édouard.

 

Le lendemain Thibault et Camille du escandaou (SCPA) sont aussi présent on descend les 2 gros sherpas avec 2 cordes de 200 m en 8,5mm et un bout de 30 m pour le fond du fond, la descente fut rapide jusqu'au grand puits, Edouard récupère les 2 sherpas et s'élance dans le P328 ! Roche noire, large, impressionnant!! raboutage de corde a 160 mètres du fond en plein vide... le descendeur chauffe faisant évaporer l'eau de la corde mouillée, le libre retenti dans le puits et Edouard repart pour équiper le reste de la grotte , il manque 2 mètres de cordes pour toucher le fond heureusement ça se désescalade ! Et nous voilà au fond du gouffre de d'Aphanicé a -504 mètres ! Christophe remonte en premier suivit de Camille, on remonte à 2 sur les cordes, les deux déséquipeurs s'attendent à la niche pour installer une micro trac pour remonter la corde.

 

Sortie du puits des pirates, Christophe et Thibault avec les deux sherpas plein remontent à la surface. Camille prend la suite du déséquipement accompagnée d' Edouard.

Sortie de toute l'équipe sous le soleil des Arbailles vers 17h. Ce qui fait une explo d'environ 8h !

Une petite bière dans le champ avec les chevaux au bord du trou pour terminer ce long week-end de grandes verticales.

Christophe et Edouard  

grandes verticales
grandes verticales
grandes verticales

Voir les commentaires

Publié le par FHF

Compte rendu Robert Mura :

 

La deuxième sortie au mois de Septembre, seul cette fois ci, avec Fred, Micka et sa copine (excuse moi je n’ai plus les prénoms) et une copines de la copine de Micka (c’est plus simple avec les prénoms mais je ne m’en rappelle plus)

Là, direction la cavité de Maramoye … Préparation de nos kits à la voiture et une petite marche d’approche de 15mn, sous un soleil de plomb, au passage heureusement qu’il y a du grillage de protection autour du puit d’entrée. Donc la pour moi c’est tout nouveau et beaucoup plus technique, tant mieux c’est ce que j’aime.

Baudrier, descendeur, double longe, Croll,  Poignée d’Ascension, Bloqueur de pied Pantin, mousquetons….

Un super brief sur l’utilisation du matos par mon ami Fred et Micka, l’utilisation du descendeur, les clefs et doubles clefs de blocage du descendeur, du pur bonheur, dans un super endroit.

Allez une petite approche avec la longe, préparation de la corde dans le descendeur, et c’est parti pour la descente du grand puit de 22m… Fred est déjà descendu car c’est lui même qui va équiper la cavité. L’entrée du réseau commence par une boite aux lettres, un peu étroite mais pas de souci ça passe, une petite DEV pour écarter la corde de la paroi,( j’espère que je me trompe pas dans les termes…) donc le premier geste technique ( pour moi bien sur) , le passage de la DEV… DE LA BALLE, puis une petite descente de 10m, puis un P18, et la on arrive au sommet d’un éboulis pour descendre a -110m puis de la marche dans différents réseaux.

Un arrêt pour un petit gouté, pour boire, extinction des lampes pendants quelques minutes, et là c’est une sensation immense, le noir le plus profond, le calme, plus un seul bruit… Je ne sais plus quoi dire tellement l’émotion est énorme.

L’heure de la remonté, tout à la Poignée d’Ascension, la Pédale et le Pantin. Tu te doute bien qu’il n’y a pas d’ascenseur a cette endroit, donc on tire bien sur les bras et on pousse bien sur les jambes, que dire: DU PURE BONHEUR… Une petite parenthèse pour vous dire qu’au fond du grand puit d’entrée il y a une plante rare et protégée c’est la Fougère Scolopendre ou langue de Cerf.

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83
Initiation spéléo Les Rampins
Initiation spéléo Les Rampins
Initiation spéléo Les Rampins

Citation

Carine

Participants :

Fred, Anna, Jean Bernard

Le 26 Août 2019

Quel bonheur de faire connaître à mon frère et ma nièce le milieu sous -terrain ..

Anna, 6 ans 1m10 est partie comme une flèche ...

JB , 37 ans 1m80 a serré les fesses quelques minutes avant de pouvoir apprécier ...

Ils sont sortis ravis et ont hâte de faire de la Corde!

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83
Escalade au Faron
Escalade au Faron
Escalade au Faron
Escalade au Faron

Participants :

Christian, Carine, Léa

Le 12 Août 2019 : Le Faron

Virée cordes et paroi ..

Bons moments partagés 🤗

Voir les commentaires

CALENDRIER

23.08: Maglia (complet

24.08: vallon de basséra?

25.08: vallon de carleva?

17-18.10: week-end plateau de Siou blanc

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog