Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Carine
Publié dans : #Spéléo

Participants: Laure, Laurent , Carine

Voilà 3 ans que je bassine Laurent pour faire cette cavité… Pourquoi m’attire t’elle autant?..Aucune idée.. ET certainement pas grâce à son p’tit nom ..!

Le Cercueil

Laure nous prend à 9h00 à la maison… Timing parfait, nous sommes dans le premier puit à 10h30… AH OUUAAAIIIIISSS ….pétard …c’est vachement étroit ! Si je croise une copine à 8 pattes, va falloir lui taper la « causette »;  pas possible de me défiler là !

Le CercueilLe Cercueil

La descente se fait progressivement et assez rapidement malgré les étroitures. Lolo équipe très vite et « PROPRE »… oui .. PROOOOPRE.. bien obligée de le souligner, il nous l’a répété …euh…à peu près tout le temps! … « Mais qu’est ce qui se passe, longueur de corde nickel ..c’est propre…les noeuds sont propres, c’est du travail propre … etc.. etc… »Nous l’entendons sans le voir mais je suis sûre qu’il s’est embrassé 10 fois le Quinqua !!!!.. Et tout ça en chantant bien évidemment ;-)

 

Tout grince…: le matos, la corde, les dents, la hanche, l’épaule, le genou. Laure dégaine son appareil photo à chaque fois que je me coince … souvent quoi !.. B….L que  c’est étroit !

Le CercueilLe CercueilLe Cercueil
Le CercueilLe CercueilLe Cercueil

Passage de la moule, les pieds en avant, c’est fait … Quelques puits et nous voici à - 150. A nous la galerie !

Superbe … des concrétions partout … toutes différentes .. Tu y es Carine dans ton cercueil !!!

Le CercueilLe Cercueil
Le Cercueil
Le CercueilLe Cercueil

Après cette jolie visite, Laure nous demande d’emprunter le passage boueux … voir très boueux …car dans ses souvenirs, ça vaut le coup de se « pourrir » la combi …

Ok .. mais après le Casse-croûte.

Le Cercueil

Notre « poulet crudités » avalé, on emprunte donc ce passage « encore étroit » dans lequel la lévitation au dessus de la boue ne fût qu’un espoir d’une micro seconde.

C’est pas grave …. ça valait le coup ! Nous arrivons dans un … Musée ; pas d’autres mots. Un feu d’artifice de concrétions nous attend , toutes recouvertes de cristaux de calcite. C’est magique ! Elles y sont toutes: les draperies, les fistuleuses, les colonnes stalagmitiques, les excentriques, les choux fleurs, les gours, les dents de cochon, le disque… et tout brille!Nous sommes scotchés … OUI MESSIEURS , NOUS AVONS CA DANS LE VAR !!!!

L’appareil photo de Laure brûle alors que Laurent, bouche bée, a arrêté de chanter.

Nous restons là un long moment.. c’est difficile de quitter un tel endroit.

Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil

Allez, retour à la réalité. Il faut remonter. 

 

J’aimerai vous dire que c’était facile ou que la remontée a été un jeu d’enfants.. OH QUE NON ..

 

Chacun de nous a bataillé … plus ou moins … et chacun à sa façon:

- Laurent, rapide comme d’hab.. Ce qui ne l’a pas empêché de se transformer en suppositoire, coincé, le cardio à 180.

- Laure, grande classe, tout en déséquipant, a souffert en silence.Pas un mot lors de ses manips.. ceux qui la connaissent confirmeront qu’elle devait souffrir…;-)

- Pour ma part, j’ai transpiré, pesté et juré … « P….N de kit ! P….N de pantin ! » Vivement une bonne bière au cul de la voiture ( ben oui je les ai vu dans le sac de Lolo, il en a ramené 3 !)

 

Lolo est évidemment sorti bien avant nous. Quand nous gagnons la surface avec Laure, il est déjà changé, prêt à filmer nos visages rouges ( plutôt blancs en fait) et transpirants … 

 

… Il n’a pas été déçu ;-)

Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil
Le Cercueil

Voilà.. quelques petits bobos mais j’ai déjà envie d’y retourner! D’ailleurs c’est pour quand ?????

 

 

 

Merci les Popains !!!!

Le Cercueil

Voir les commentaires

Publié le par Laure
Publié dans : #Spéléo

Camp dans les Pyrénées du 22.07 au 29.07

Participants GAS : Laurent, Julie, Estelle, Zette, Franck, Laure, Clémence, Alice

Autres : Cat, Jean-Marc, Denis, Pierre, David, Thomas, Jérôme, Hervé, Brigitte, Michel, Thaïs, Théo, Louis

 

A l’initiative du GAS, 7 clubs varois se retrouvent avec pour principal but, la mythique traversée du gouffre de la Pierre Saint Martin.

 

22.07 : que la route est longue pour arriver au sympathique camping d’Ibara à St Engrâce. Installation du camp. L’équipe 1 veut faire la traversée le surlendemain en équipant : soit. Le programme est modifié et les kits sont préparés.

23.07 : portage des kits et reconnaissance du chemin d’accès à l’entrée de tête sauvage pour les uns et reconnaissance parking de la Verna pour les autres.

Casques sur la tête nous allons aussi nous immerger dans cette grande salle une fois la clé récupérée.

Des visites touristiques se déroulant en même temps, nous avons la chance de voir la salle éclairée. Malgré ceci, nous avons du mal à nous rendre compte de l’immensité de celle-ci ! Que faire ? Descendre au fond ? Aller en direction de la salle chevalier ? C’est cette option qui sera choisie, sur quelques mètres car les petites jambes d’Alice et de Clémence ne sont pas encore assez alertes pour franchir les passages rocheux et les vires. On prend le goûter et on ressort, frigorifiés et impressionnés par le courant d’air et le froid… il faudra bien se couvrir pour la traversée. Gla gla gla

 

24.07 : traversée TS-VERNA pour l’équipe 1 : Hervé, Jérôme, Pierre, David, Michel, Thomas.

La Verna pour les uns.

Début du sentier des trois cols, au départ du camping pour les autres.

 

25.07 : TRAVERSEE INTERGENERATIONNELLE :  TETE SAUVAGE - SALLE DE LA VERNA

Départ 6h30. Zette gère mes louloutes (merci ! merci !) Tout le monde a plus ou moins dormi. Et c’est parti. On monte à la station de la PSM et on suit le chemin d’accès. Nous sommes tous très confiants envers notre guide JM qui, avec Cat, a fait la traversée 11 ans auparavant.

«  oh…je reconnais pas l’entrée… » bon…

Les puits s’enchaînent, les échelles en bec de perroquets nous gonflent, les méandres aussi.

Arrivés au fond, on enfile le haut de nos combis et go, on ne réfléchit pas et on franchit le soupirail, sympathique passage bas à moitié rempli d’eau. Ambiance.

On récupère les 2 cordes laissées la veille par nos partenaires (Franck en prendra une, Denis l’autre avant de me la refiler lâchement (et oui, il fallait bien que je le note, sinon, j’oublie ;-)) et on enchaîne les différents passages.

Une flèche laissée par la première équipe nous permet de récupérer une corde cachée derrière une lame de rocher, ce qui nous a certainement éviter de tourner et de nous perdre un petit moment.

S’en suit un «  oh mince ca queute ! » de JM. On se retourne. Ouf une échelle bien cachée nous dévoile la suite du chemin.

C’est beau, c’est aquatique, c’est froid, mais moins que ce qu’on pensait, c’est petit, c’est grand et quelques heures après, nous voilà sortis du tunnel du vent.

C’est parti pour les grandes salles chaotiques.

Les uns gambadent devant, les autres suivent inlassablement derrières. Chacun sa chute, chacun son résultat. Ce sera une rotule fêlée pour Cat, que rien n’arrête et qui poursuit encore trois heures de crapahut pour sortir.

La brume accompagne notre sortie. Les premiers sont allés chercher le camion pour éviter à Cat de s’esquinter d’avantage le genou ! Elle est assez fêlée comme ça… la rotule, pas Cat !

Il est 23h et tout le monde est béat et satisfait d’avoir terminé.


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

Pour la première équipe et les enfants et anges gardiens : GR et passerelle de l’Hozarte.

 

Bientôt: le compte-rendu de Zette

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

26.07 : déséquipement et récupération des kits, bref, rando vers la TS


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

27.07 : canyon de l’altanieta (bientôt en ligne, le compte-rendu de Jérôme)

Rando aux gorges de kakuetta


 

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

28.07 : canyon des gendarmes (Erekaltia) Bientôt, le crompte-rendu en ligne de Jérôme.

Rando pic d’Anie qui finira par l’ascension du Soum Couy.

Glandouille pour les autres

 

 

ET pour terminer, quelques photos de la vie de camps!

gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin
gouffre de la Pierre Saint Martin

Voir les commentaires

CALENDRIER

01.12: si le déconfinement le permet: rdv à Truébis à 16h!

TOUS LES DERNIERS DIMANCHES DE CHAQUE MOIS:

sortie des petits avec une cavité adaptée aux plus jeunes

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog