Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Christine
Publié dans : #gasclub83
On avait dit RdV à 9h30 là-haut, mais bon comme d'hab. on est au complet vers 10h30, le temps que chacun démarre et localise le lieu précis où les autres sont.
Le froid, le soleil, la bonne humeur et des spéléos de tous clubs varois (et de tous poils) sont là aussi.
Le projet de la journée est de remonter les cordes du fond et de déséquiper les 100 premiers mètres. Certains en profiterons pour faire une chouette petite incursion au réseau des cascades, mais l'immersion au-dessus des jambes devenant vite innévitable, ça ne sera pas long.                                   
Ce fut une ballade vraiment très sympa ; la partie s'est jouée à 13, avec des découvreurs de la cavité comme Zette, des remonteurs de Kit comme Yves, des amoureux de la spéléo comme Franck et Laure, des photographes comme DD(olives), et même des "chieuse" comme moi paraît-il (mais bon, j'ai quand même remonté la tonne de sucreries et sandwichs divers prévu pour tenir je ne sais pas quel siège sous terre ! ).
Ces quelques 4 heures dans ces beaux puits, et sur ces planchers glaiseux, en compagnie de Rocky, Pierrot, J-Marc, Cat, Denis, Cedric et Didou, se sont terminés en copieux casse croute avec thé ou café chaud et tout ça ne peux que m'inspirer cette belle expression : "elle est pas belle, la vie ?!"


 

Voir les commentaires

Publié le par Zette
Publié dans : #gasclub83
Après une copieuse collation, un échange de bon procédés avec Lolo, Myriam et les filles, une marche d?approche zigzagante mais suivie (l?équipe gazante ayant déjà fait l?Acheron la semaine précédente), nous voilà au bord de l?Etrier à 14h tapante.
La réputation de « parpinant » est bien fondée ; un entonnoir caillouteux ne demande qu?à se déverser dans le puits. Il va falloir faire gaffe gazouille Franck.
Avec précaution, Laure commence l?équipement du puits. Pas de problème jusqu?à la rencontre d?une armée d?arachnides monstrueuses (et oui Flower) qui défend l?accès aux spits. Laure livre bataille. Franck vient lui prêter main forte puis remplace, tamponnoir et marteau au poing, deux spits rouillés au deuxième fractio du P83.
Ouf ! Les gazinières et les gagziers peuvent poursuivre la descente évitant par ci par là de se prendre sur la tête une descente de pierres et éventuellement de pierres.
Le P83 est beau et sonore. On se croirait dans un tuyau d?orgue de pierre. Arrivés à la diaclase, Yves, Laure et moi nous pensons à l?abri de toutes chutes musicales quand un grand bruit sourd nous parvient de plus bas. Les ponctuations de Franck nous rassurent sur son sort : « Putain ! Putain ! »
Dans le P34 de la diaclase, venant dont ne sait où, un gros morceau de concrétion voulant jouer la contrebasse s?est écraser en bas sur la corde de Yves, à la grande surprise de Franck.
Voilà, après quelques bonbons et la photo du fond pour la gazette, vu l?heure (18h) nous entamons la remontée.
A la queue leu leu nous gazons pour sortir. Je n?ai pas trop le temps de réfléchir pour passer les fractios, le petit point lumineux de Laure loin en haut. Franck et Yves déséquipent.
Au dernier palier mon acéto frotte la terre et déloge les araignées ; Laure est contente??les déséquipiers bien moins à en croire les noms d?oiseaux qu?ils lancent.
Un ciel étoilé nous accueille. Je ne sais pas par où nous passons, mais sans aucune hésitation les gazopèdes nous ont conduits aux voitures. Bien content de l?explo.
 L'aven de l'étrier
Alors, Rocky et Dédé Olives, le gaz ça?.
Conclusion : Yves a coupé sa corde.
Zette
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Publié le par Christine la fédérée
Publié dans : #gasclub83
Pour son anniv. Patou a eu droit à la visite de la "perle" de Sioux-blanc, je parle du Tipauganahé que nous connaissons tous.
Depuis la naissance de l'adorable petite Marylou, il y a 2 ans et demi, cette spéléo qui a rejoint les rangs des Gasiers et des Gasières récemment, n'avait pas eu l'occasion de retrouver les sensations souterraines, indispensables pourtant à notre survie.
C'est fait maintenant, grace à Chouchou et autres joyeux lurrons de l'Aven Club Valettois qui l'ont embarqué avec eux dans l'aventure de l'équipement samedi dernier.
Ne voulant à aucun prix, manquer l'AG du GAS (entendre la daube de Mimi, le gateau au chocolat et le champagne) Zette et moi-même avons attendu le lendemain pour aller déséquiper.
Nous n'étions pas trop opérationnelles à l'aube (;-)) mais vers midi, la descente s'est envisagée. A 14h00, 3 cugelais, ou des cugeois, enfin des gens de cuges.. nous cédais la place sous terre. (Bientot, faudra prendre son ticket je crois !)
Flower, Marc, Rocky, Zette, DD (olives) et votre serviteur (trice ?) se sont laissé glisser avec délices vers les entrailles Thipauganaesques. Pas d'eau en bas, et c'est dommage, mais bon, que c'est beau !
On visite... c'est une première pour Zette, et elle se rempli les mirettes avant d'attaquer la remontée.
Je reste la dernière, car c'est la première fois depuis longtemps, que je déséquipe toute seule comme une grande ! enfin toute seule... J'apprecie beaucoup que Rocky m'attende, et me décharge du kit du P90, car comme la première équipe avait croisé du monde à la descente, le double équipement necessaire à ce moment là, faisait passer la corde dans un passage plus étroit que celui que je connaissais, et puis, qu'est ce qu'il était lourd ce kit qui pressait ma vessie à chaque traction !!
Un bon feu, de la bonne compagnie, du bon boire et du bon mangé à la sortie nocturne, et c'est un week-end fort en émotions en tout genre qui s'achève.

Voir les commentaires

Publié le par Président forever
Publié dans : #gasclub83
                                        
Et qu'elle assemblée!!

Une fois de plus, merci à tous les membres et copains du gas d'avoir était présidents, heu!.., je veux dire présents en ce week-end de mai, enfin on aurai pu y croire, mais nous n'étions que le 13 janvier 2007.  Et malgré se grand regret de ne pouvoir se plaindre du froid, nous dégustâmes une somptueuse daube de sanglier, qui fut courageusement et en dépits du mauvais temps chassé tel le féneck, par Stephen king, que je promut à la présidense de par son carisme, puis, savament et amoureusement préparée par Myriam, vice présidente du club et pourquoi pas présidente.
Que dire devant la joie de Patricia, quand  elle  arriva au refuge sous les cris de "joyeux anniversaire Patou!", quelle contrôle de la situation, comme tous dirigeants de club qui se respectent! Et enfin la joie de retrouvrer les pôtes
autour d'une table.
Quel bonheur pour Yves d'étre là, lui dont l'ambition, et il ne le cache pas s'est d'arracher le siege supréme de la présidence, lui qui en cette année 2006 eut le plus grand nombre de sorties à son actifs, quelle désilusion!!
Bref! , nous nous amusâmes baucoup.
C'est aprés un effort surhumain que je repris la sitaution en main, en leur rapppelant à tous que le moment été fort mal choisit pour se divertir, et qu'il fallait mettre l'assemblée générale à jour.
Aprés quelques réprimendes, nous nous mîmes arduments au travail.
Franck fut réélut trésorier, laurent fut réélut secrétaire, et moi, président à vie une deuxiéme fois.(Et oui! c'est ton "prése" qui t'écrit!!)
Bon allez on continue!"Happy birthday touillou Patou!!!!

Le Réveil a 10h sonna tel un couperet quand j'entendit Yves nous préparer du bon café!!
Zut!! le rendez vous avec le "club  de la Valette" à 10 h00 , (aussi), pour  allez  faire l'aven de la solitude!! Comme quoi, s'est sur, on ne peut pas tout faire! Et aprés avoir absorbé un taux de caféine suffisant à décorner les boeufs, nous partîmes peut fiers de notre bévues à l'aven de la solitude, vers environ midi.
Nous retrouvâmes l'équipe  "de  la Valette  club" dans le trou.Nous ne manquâmes pas de nous excuser plâtement pour notre retard, et comme  tous bon "spéléos" qui  se respectent, ils acceptérent nos excuses avec une générosité sans égal.En tout cas la solitude par le réseau des marseillais est trés sympa!!
Et c'est au soir crépusculaire, que nous nous retrouvîmes autour d'un feu, devant l'aven du "thipoganahé" pour  un  ultime  au revoir, à bientôt, ciao, a plus, qu'est c'tu fais demain?, ça  ma fait plaisir  de .. ,good bye , as ta la vista baby, et j'en passe et des meilleures...........


Ces propos ont été recueillis par un homme qui connu un autre homme, même que celui ci été président a vie, mais de quoi?
Il ne le sut jamais!!!!


                                       Marilou et Patou

Voir les commentaires

Publié le par Laurent
Publié dans : #gasclub83

Aven Acheron

 

13 janvier 2007

 

 

Lieu : Siou Blanc

 

 

Participants GAS : Yves, Franck, Laure, Laurent

 

 

Compte rendu : A l’origine de cette galère : YVES. Il voulait y faire une reconnaissance. Un peu inquiet, je me propose de l’accompagner. Laure et Franck ne voulant pas laisser 2 copains dans la merde se joignent à nous. Arrêt bouf sur la piste, là où les voitures ne peuvent continuer sauf la 19 de Yves qui ira casser quelques rochers avec son carter d’huile. C’est la mi janvier et on mange en tee short à 700m d’altitude. C’est vraiment hallucinant. Après une petite erreur d’aiguillage on prend la piste de l’Etrier qui nous mène jusqu’à l’entrée de l’Acheron. Elle n’est pas engageante : étroite avec de la mousse, de la moisissure et un fort courant d’air. Franck n’est pas motivé, moi non plus D’autant que d’après la topo ça risque d’être étroit tout le long avec plusieurs passages chauds : Je cite « désobstruction, pincement, passage sous blocs à négocier avec prudence, puits de Damoclès… ». Yves et Laure sont motivés alors tant pis il faut y aller. Je parts en tête vers 14h. Après un boyau vertical de 11m, quelques araignées et un boyau horizontal de 4m on tombe sur un P11 aux dimensions honorables. Là 2 possibilités de suite, je prends au hasard, c’est le P8. Yves m’a rejoint. Il s’avère que c’est le réseau le plus étroit mais le moins dangereux. Ensuite puits Turc, un P20 ou plutôt un B20 pour boyau de 20, puis une série d’étroitures verticales donnant sur un B42 qui fini par s’élargir à sa base. Depuis le départ, c’est la misère pour équiper. Les spits sont bien placés et en nombre suffisant mais sont complètement rouillés et je dois forcer comme un taré pour visser les boulons à la moitié. Mais à la hauteur de « l’écaille » ça s’empire (en un mot). Le boulon fait 3 tours dans le spit. On se regroupe tous pour faire le point. Pas de spit fiable, faille très étroite, heure tardive et ce soir c’est l’AG du club. La décision tombe : on se casse de ce trou de merde qui d’ailleurs nous a inspiré quelques chansons paillardes (voir avec Franck pour les textes et la musique). A 16h30 Laure attaque la remontée suivi de Franck (tu m’étonne !) et de Yves. Arrivé au bas du boyau d’entrée je veut prendre une photo des araignées : Damned, l’objectif de mon appareil est fendu. Il est 18h13 et peut-être l’heure de ma dernière photo. J’ai un peu les boules. J’attaque le boyau vertical. En plein dans l’étroiture la sangle de mon torse casse. Ca y est j’ai complètement les boules. Là haut des mains charitables me hissent pour me débloquer et je termine en oppo. On rentre à la nuit tombée direction les Cuillerets pour une soirée d’enfer, mais ça c’est un autre compte rendu.

 

 

                                                                                                      Laurent

 

 

Trou de merde,

 

 

Appareil photo de Laurent cassé.

 

 

Heureusement une bonne daube de sanglier nous attend à la bergerie des Cuillerets (sanglier offert par Steven et cuisinée par Myriam, vu que la cuisson au barbecue est fortement déconseillée à cause de la Trichinose).

 

 

Ce bon repas sera suivi de l’AG du club et de l’anniversaire de Patou

 

 

Myriam.

 

Voir les commentaires

Publié le par Mister président Shoubi (poupoupidou!!Wouu!!)
Publié dans : #gasclub83

Le 13 janvier 2007, a Siou Blanc, refuge des cuillerets

,(désolé pour l'hortog.),à 21h00.


Ordre du jour :

Lecture du rapport moral du président.

Lecture du rapport financier du trésorier.

Election du bureau.

Questions diverses.

         On compote sur toi!!!

 

        

Voir les commentaires

Publié le par Shoubi
Publié dans : #gasclub83
Mes cheres amies, mes chers amis,

2007 nous tant les cordes, les gouffres nous apellent, l'inconnus nous nargue. Qu'attendons nous?

Bonne année 2007!!!!

Voir les commentaires

CALENDRIER

23.08: Maglia (complet

24.08: vallon de basséra?

25.08: vallon de carleva?

17-18.10: week-end plateau de Siou blanc

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog