Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par Titouan

Ce document présente un retour d’expérience de la sortie du dimanche 05 juillet au site de Néoules.

Après s’être équipé aux voitures, nous nous sommes rendus à l’entrée du site. Une fois le groupe au complet, nous nous sommes engouffrés dans la grotte. La première sensation est la fraicheur de la grotte. C’est un véritable soulagement de sentir la température baisser, au vu des températures infernales à l’extérieur. Le début de l’exploration se fait sans difficultés. Le moral est au beau fixe, malgré des boyaux difficiles à passer. Nous rencontrons les premières traces d’eau qu’après plusieurs dizaines de minutes d’avancée. Cela n’en a pas l’air, mais la grotte est totalement inondée lors des fortes pluies. Nos guides nous expliquent que la pression et le débit du courant sont si forts qu’il serait impossible d’avancer dans la grotte.

Nous arrivons à notre premier croisement. Une évidence me tombe alors dessus : l’importance de l’orientation dans la grotte. Si l’on ne fait pas attention à notre parcours, on peut vite s’égarer dans la grotte. L’énergie et le temps dépensés dans un mauvais chemin peuvent alors impacter notre moral et l’état de fatigue du groupe. Je remarque aussi une autre particularité de l’activité sur notre corps : la respiration. L’air contenu dans la grotte se renouvelle beaucoup moins vite qu’à l’extérieur. Par conséquent, le taux de Dioxyde de Carbone est plus élevé et me provoque un mal de tête. Je comprends alors que la gestion du souffle est primordiale.

Nous sommes de plus en plus profond dans la grotte. Notre équipe rencontre les premiers lacs. Ces derniers sont contenus dans des bours, petites cavités crées à partir du calcaire contenu dans l’eau. On croirait une multitude de rizières.

Après de longues minutes à traverser les lacs et à se glisser entre les rochers, nous arrivons enfin à la première grande salle : la salle des sables. Cette salle possède un sol (sans grande surprise) de sable et d’un plafond particulièrement haut. L’air est en plus grande quantité ici, c’est l’occasion de se reposer. C’est aussi l’opportunité pour certains de transformer la salle en terrain de jeu et de se laisser rouler dans les pentes.

Notre exploration n’est pas allée plus loin que la salle des carottes. Cette pièce spectaculaire est composée de nombreux stalactites. Les gouttes qui y sont accrochées semblent blanchies par le calcaire. La lumière de nos lampes est réfléchie par la myriade de gouttelettes que nous voyons. On pourrait alors confondre le plafond avec le ciel étoilé.

Sur le chemin du retour, je sens la fatigue me rattraper. Mes mouvements sont plus brouillons et mon mal de tête s’intensifie. Je m’essouffle plus vite mais nous rejoignons rapidement la surface.

Au final, j’ai beaucoup apprécié cette sortie pour sa fraicheur et pour l’équipe qui nous accompagnait. Cette exploration était d’un niveau accessible pour tous, ce qui nous a permis de bien nous amuser sur le plan technique et de nous émerveillerdevant les beautés de la grotte. Je referai avec plaisir une nouvelle sortie !

grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules
grotte de Néoules

Commenter cet article

CALENDRIER

23.08: Maglia (complet

24.08: vallon de basséra?

25.08: vallon de carleva?

17-18.10: week-end plateau de Siou blanc

 

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Hébergé par Overblog