Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

GALAMAOUD ASSOCIATION SPELEO

Actualités du club spéléo de Carqueiranne

Publié le par christophe
Castelette - mercredi 8 septembre
 
Ce matin rdv à 08h30 à l'hôtellerie pour une nouvelle visite de Castelette. Cette fois pas de lest à transporter, nous y allons à 4 en touristes avec un néophyte parmi nous. Le passage de la voûte mouillante se fait sans réfléchir et le chaos est passé sans encombre. Notre nouveau est à point pour une visite totale, le veinard ! Direction le fond. Les passages secs succèdent aux passages aquatiques et vice-versa. Rien n'a bougé depuis la semaine dernière, les siphons sont toujours là, nous passons par la salle du métro puis par la grande salle avant de replonger dans le chaos et la voûte mouillante pour un dernier rafraichissement. Pour finir nous poursuivons jusqu'à l'aval et finissons par remonter, toute bonne chose ayant une fin !

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83

pour la première équipe, voici le lien de ce bel article déjà fait

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83

8 participants

planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe
planfae deuxième groupe

Voir les commentaires

Publié le par fabien

Participants : Alice, Laure, Guillaume, Félix et Fabien

Midi, un plan tranquille sur le papier, une idée d'Alice...Vu le prénom, on doit pouvoir lui faire confiance en matière de terrier...Les Rampins, spéléo bucolique...cette fois on ne s'attardera pas sur la boue ni les cailloux direction voûte mouillante express : 20 minutes suffiront, dont 5 à faire la leçon au groupe « spéléo no casque no lampe tenue chic» croisé à l'entrée...Quand nous marchons à 4 pattes, Alice courre : c'est indécent ça ! Et enfin le jour arrive où je vais découvrir ce qu'il se trouve derrière ce boyau mystérieux. Un grand jour de...vautrage dans la boue. C'est tellement cool de faire un « 20 mètres brasse-boue », faut y penser pour les prochains JO. Bon la brasse sans vêtement chaud : mauvais pronostic → ça commence à bien trembler sous ma combi.

Poursuite du pays des merveilles vers la salle des sables et son étroiture d’accès remplie de...sable. Guillaume et Laure déblaient à mains nues la galerie, Alice nous annonce qu'elle ne passe pas selon elle (ça rassure pour les suivants haha) et j'attends tranquillement avec Félix à l'arrière dans une zone confort (80 cm de haut, c'est Byzance ^^). Il est marrant à passer ce passage en fait et pour une fois c'est pas de la boue qu'on mange mais du sable...C'est top la spéléo !

La salle est confortable et en plus c'est mou quand on marche ! Le CO2 est aussi de la partie histoire de pimenter la progression.

Étape suivante : accès vers la salle des fistuleuses. Je suis littéralement transi, je regarde mes équipiers galérer dans ce passage. Faut pas croire, je galérerai tout autant qu'eux tous réunis ^^ je suis bloqué car mes...pieds sont trop grands Oo Mais avec la guidance de métronome de Guillaume, ça finit par passer. La salle des fistuleuses est très jolie, et vu la galère pour y parvenir, elle est suffisamment sélective pour rester intacte. Je ne la verrai qu'au travers de la couverture de survie dont on m'a recouvert, le froid a gagné la partie...Qu'on est bien la dessous à se siroter une tisane bien chaude et à se grignoter du pain d'épices ! Alice commence aussi à souffrir du froid.

Nous sommes proches de l'oeil de Luc mais nous décidons de rebrousser chemin, on était pas loin mais...Dans l'idée on se voyait mal se jeter dans la rivière avec une température corporelle proche du congélateur. J'ai des équipiers au top, beaucoup d'entraide pour porter mon kit trop lourd sur le retour et me faire frotter. On se prend même un peu de temps pour effacer les nouvelles flèches blanches placées tout les 10 mètres (pour une fois qu'étaler de la boue partout c'est cool) et...enfin la sortie ! Après une observation minutieuse, il paraît qu'on pouvait encore discerner quelques cm² de peau épargnés par la boue ^^ Au final une sortie bien sympa, instructive sur les erreurs à ne pas faire, une bonne ambiance que le froid n'aura jamais entamé. Hâte de me confronter à une nouvelle surprise d'Alice haha

vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves
vers planeselves

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83

6 participants.

Orage la veille, eau opaque le jour J. Ils nous l'avaient dit sur le manuel. Et ben, ils ne nous avaient pas menti!!!

Sinon les enchainements sont très sympas, mais l'eau froide glace les deux plus jeunes canyonnistes et nous bifurquons sur la dernière cascade vers un rappel moins arrosé

chaudan
chaudan
chaudan
chaudan
chaudan
chaudan
chaudan

Voir les commentaires

Publié le par christophe
Castelette - lundi 30 août
 
C'est lesté d'une bouteille de plongée chacun que nous entamons notre visite. Passer le chao ainsi chargé fut un réel plaisir ! Une fois les bouteilles déposées nous poursuivons notre visite des siphons pour le plaisir de regarder de belles surfaces d'eau claire (avant qu'elle ne soit troublée !...), d'abord celui du fond, puis sur le retour ceux situés dans les petites galeries/boyaux adjacents. Retour au puits de remontée mais avant de ressortir, nous poussons jusqu'à l'aval.

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83

6 participants pour ce canyon où trop peu d'eau nous attend, mais le parcours est joli entre les roches rougeoyantes

berthéou
berthéou
berthéou
berthéou
berthéou
berthéou
berthéou

Voir les commentaires

Publié le par Emeline

Départ un peu tardif à 10h pour Emeline et Micka, à la recherche d’une navette pour éviter les 2km de marche en bord de toute. En passant devant l’arrivée, on voit un groupe de canyoniste on négocie une navette c’est c’est partit ! Finalement au départ une deuxième navette s’offre à nous, un couple de jeunes avec un seul véhicule et du coup nous changeons de navette, solidarité entre couples en galère 😛 C’est partit pour 45min de marche d’approche. Au début ça monte tranquillement et puis d’un coup ça commence à s’intensifier. Le départ tardif comment a se faire regretter 😜 Mais que demander de plus qu’une marche d’approche qui grimpe mais ombragée ? Finalement nous mangeons au départ du canyon, trop faim pour attendre, la marche ça creuse !  Le canyon débute par une petite (moyenne) marche en rivière sur une roche rouge magnifique pendant une bonne demi-heure. Puis la splendide deuxième partie du canyon commence et là se sont une succession de cascades vraiment incroyables! Ça ne s’arrête plus, des rappels dans des superbes cascades puis des belles petites vasques et encore de beaux rappels avec une vue imprenable sur le vallon! On voit la fin de cette succession assez haut ce qui donne une magnifique impression de hauteur.
À la fin de cette succession nous arrivons à contre coeur à la fin avec une belle cascade terminale de 20m juste en face de la route! Et une petite remontée dans les cailloux sous les deux ponts de la route et c’est partit pour une petit marche sur l’ancienne route des gorges du cians pour rejoindre la voiture et terminer ce canyon dans la beauté de cette vallée !
Un superbe canyon, une première en amoureux pour Micka et moi avec un équipement en toute sécurité et un superbe montage qui va bientôt arriver 😁

challandre
challandre
challandre
challandre
challandre
challandre

Voir les commentaires

Publié le par gasclub83

une initiation by audrey

Voir les commentaires

Publié le par Edouard
Le 25 juin 2021  
L’état de ma vertèbre fracturée 4 mois auparavant était maintenant stable et la condition physique revenait peu à peu. Alors avec Thomas Boileau et Alex Honiat  qui étaient chaud bouillant pour venir m’aider à porter bouteilles et matos de plongée, on décida de descendre au Souffleur.  Equipé en sidemount avec une 3l et une 4l, je me prépare à un siphon étroit et boueux, directement je pense à une blague, une galerie de 5 mètres de diamètre se dresse devant moi avec une visibilité à 7 mètres, je déroule 30 mètres à -5 mètres jusqu’à tomber à la tête d’un puits de 8 mètres de large qui s’ouvre devant moi. Mon cerveau fait trois tours dans ma tête, je ne vois pas le fond et je réfléchis aussi à la remontée à la surface qui m’attend juste après le siphon, je fais demi-tour. Ce sera mon premier arrêt sur peur de gros volume. Je reviendrai mieux préparé.
Le 10 juillet 2021
Descente au Souffleur pour replonger ce siphon mais accompagné de Kilian Moni cette fois- ci et une grosse équipe de porteur Camille Berenger, Gwladys Fontanieu, Franck, Lolo, Antoine Le Dizès, Dominique Frank, Josselin Lacroix et Jonas Mahe avec comme configuration une 7L et un bi4 en sécu. Au bout de 40 mètres, on sortira dans une grande et belle cloche mais pas de sortie possible sauf en artif, toujours dans de gros volume on monte et on descend, la visibilité et de 2 et 5 mètres nous arrivons au sommet d’un nouveau gros puits. Des petits départs nous attirent mais le temps de regarder la visibilité et tombée et un des ordinateurs de Kilian rend l’âme, demi-tour à -13  et 80 mètres déroulés. La ligne étant installée en zigzag pour aller voir les départs et pensant qu’avec les fortes crues le fil allait se faire arracher nous décidons de rembobiner et de ressortir. Je laisse le dévidoir à 30 mètres de l’entrée pour que Josselin et Jonas puissent aller tremper les palmes dans ce siphon.
Vendredi 20 aout  
Après avoir fait 1 semaine dans le Vercors avec David Bianzani, celui-ci  m' a m’entraîné à dérouler et plonger dans de beau volume je me sens prêt à retourner tout seul rééquiper et poursuivre l’explo je descends donc avec mes coach, Damien Vignoles et Doriane Morata  nous  partons au S1 chercher les bouteilles, j’aurai la même configuration que le 10 juillet une 7L et bi4 en sécu avant la plongée Damien me donne des conseils pour gérer le stress des gros volumes et comment faire la topo en plongée. J’équipe doucement, je prends mon temps la visu et à 7 mètres je m’arrête en haut du dernier gros puits et je commence la topo, en combinaison 3mm je commence à avoir du mal à lire la boussole tellement je tremble je ressors au bout de 28 minutes.  Doriane avait pris sa néoprène pour aller visiter ce siphon mais ils me chauffent et m’encouragent à retourner après un thé bien chaud je suis prêt à repartir je m’arrêterai à -19,8 mètres après avoir dérouler 110 mètres de fils arrêt sur autonomie je ressortirai au bout de 34 min.
Le lendemain à 23h je partirai en bi 4 passer une étroiture pour aller voir une salle  qui ne donnera rien d’exceptionnel Johan  Agathe Flaviano et Mathias m’attendront devant le siphon.  
Je tenais à remercier tout le collectif Souffleur qui m’a aidé mentalement à passer un cap vers l’inconnu de la première en siphon.  
Et à tous les plongeurs qui m’entrainent et me prodiguent des conseils en particulier à Damien Vignoles, David Bianzani , Pierre Goupil et Michel Guis qui en 8 mois de plongée m’ont permis de réaliser des siphons comme celui là en première et en solitaire.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>

CALENDRIER

 

10 &11.07.2021: souffleur

du 26 au 31.07.2021: camp en haute savoie avec traversée de la diau et merveilleuse/vertige

16 & 17.10.2021: exercice secours au Mouret

 

 

 

 

 

historique et presentation

Au départ, 4 copains de Carqueiranne qui pratique la spéléo depuis l’âge de 15 ans.

Nous nous rapprochons vite du SCS (Spéléo Club de Sanary), club très structuré où la famille Clément nous accueille à bras ouverts. Pendant 4 ans, Hervé Tainton, président du club va nous entraîner sur de nombreux massifs calcaires dans des aventures plus rocambolesques les unes que les autres.

Petit à petit, nous faisons découvrir notre passion à d’autres amis de notre commune. En 1983, nous décidons de nous émanciper en créant un club à Carqueiranne. Etant tous motards, nous avons fait en sorte que les initiales du nom fassent GAS, le G étant tiré d’une vieille légende provençale.

 

Depuis le début, le club est affilié à la FFS (Fédération Française de Spéléologie) avec une forte implication dans la vie et les actions fédérales.

Par ailleurs, il a un agrément « Jeunesse et sports » et est membre du CDS 83 (Comité Départemental de Spéléo).

Son fonctionnement est totalement basé sur le bénévolat. Les anciens initient et forment les nouveaux qui à leur tour deviennent encadrant.

Actuellement, il est partenaire actif de l’EDSC 83 (école départementale de spéléo et de canyon) et est engagé auprès du SSF 83 (spéléo secours) pour diverses missions spécialisées.

Il dispose d’un matériel collectif conséquent qui permet de pratiquer la spéléologie sportive ou d’exploration, le canyoning, l’escalade et la randonnée engagée.

 

Deux bulletins retraçant nos aventures de 1983 à 1997 ont été édités par Alain Kilian et sont disponibles ci dessous, ainsi que tous les comptes-rendus annuels d’activités depuis 2005.

 

Comptes rendus annuels

 

Toutes les vidéos sont à retrouver sur le lien :

 

Vidéos

 

Quelques articles de presse :

 

Articles

 

COMPOSITION DU BUREAU

 

Présidente : Laure Mattéoli

Vice présidente : Carine Fourcade

Trésorier : Franck Prévost

Secrétaire : Laurent Kilian

Secrétaire adjointe : Zette Mattéoli

 

Adresse postale : 79 rue Jean Jaurès, 83320 Carqueiranne

Tel : 06 09 09 28 12

Mail : contact@speleogas.org

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog